« J’entends mais je ne comprends pas. »

« J’entends mais je ne comprends pas. »

 

Une des premières choses qu’observent ceux qui présentent une perte auditive, c’est qu'ils « entendent parfaitement les gens mais ne comprennent pas ce qu’ils disent ».

Notamment lorsqu’ils subissent les effets d’une « perte auditive en pente de ski dans les hautes fréquences ».

 

Que se passe-t-il et pourquoi tant de personnes font-elles cette remarque ?

 

La perte auditive implique nos oreilles mais aussi notre cerveau, les ondes sonores étant codées par nos oreilles puis traduites en mots ayant un sens. Tandis que la déficience auditive peut être plus ou moins grave et survenir dans des fréquences différentes, une perte en pente de ski dans les aigus est une évolution très courante lorsque l’oreille interne est affectée.

Nous mesurons habituellement l’audition de 250 à 8000 Hz. Les personnes présentant une perte auditive « dans les aigus » entendent très bien dans les fréquences inférieures à 1000 Hz (fréquences graves) mais obtiennent des résultats anormaux dans la gamme comprise entre 1000 et 8000 Hz (fréquences les plus aiguës). La perte auditive dans les hautes fréquences est une des formes de perte auditive les plus répandues.

 

Différents signaux vocaux produisent différentes fréquences

 

Lorsque l'on étudie les signaux vocaux humains, on voit que certains sons, ou voyelles, sont plus graves (A, E, I, O et U) et d’autres, les consonnes, sont plus aigus (S, F, Ch, K, P et H). Pouvoir entendre les voyelles dans les fréquences graves nous donne l’impression d’entendre ce qui est dit mais le fait de ne pouvoir entendre les sons aigus, ou consonnes, compromet notre capacité à comprendre les mots dans leur intégralité. (Nous entendons mais nous ne comprenons pas.)

Or, c’est dans les fréquences aiguës, là où se forment les consonnes, que s’opère la distinction des différents mots. Lorsque nous présentons une perte auditive dans les aigus, nous perdons notre capacité à bien entendre les consonnes et donc notre capacité à faire la différence entre les mots ‘chat’ et ‘pas’, par exemple.

 

Les sons et lettres clés ne sont pas clairement entendus

 

Imaginez un livre dont les lettres S, F, Ch, K, P et H auraient été effacés. Vous pourriez lire le livre et en comprendre une partie mais vous ne pourriez pas saisir certains mots ou passages clés et, par conséquent, auriez du mal à l’appréhender dans son ensemble. C’est précisément ce qu’il se passe avec une perte auditive dans les hautes fréquences. Vous entendez une partie du message mais votre perte d’acuité auditive dans les aigus « efface » les sons ou lettres clés nécessaires à la distinction et compréhension.

Par chance, la perte auditive dans les hautes fréquences peut généralement être traitée par un diagnostic et une amplification appropriés. Qui plus est, grâce à la fonction Transcrire de nos nouvelles aides auditives Livio AI, les conversations peuvent désormais être transcrites, pour ne plus passer à côté de mots ou de phrases.

 

Si vous souhaitez mieux entendre et mieux comprendre, cliquez ici et nous vous mettrons en relation avec un audioprothésiste à même de vous aider.

Par Starkey France

Archives