Vous êtes plus fatigué(e) qu’à l’accoutumée ? Et si un déclin de votre audition en était la cause ?

Vous êtes plus fatigué(e) qu’à l’accoutumée ? Et si un déclin de votre audition en était la cause ?

 

Vous avez l’impression de manquer d’énergie, d’être épuisé(e) après une journée riche en interactions, que ce soit au travail ou pendant vos loisirs ? Un déclin de votre audition peut en être la cause ! Si le lien entre perte auditive et fatigue ne semble pas évident à première vue, l’une et l’autre sont, en réalité, bien plus liées qu’il n’y paraît. La fatigue est définie comme une « extrême lassitude, résultant généralement d’un effort mental ou physique ». Une fatigue mentale peut apparaître suite aux efforts d’écoute auxquels oblige la perte auditive. Laissez-moi vous expliquer :

Au lieu d’entendre « Pouvez-vous entendre cette phrase sans effort ? », vous entendez quelque chose comme « Pourriez-vous tendre ce phrase sans effort ? » Maintenant, imaginez que cette phrase soit prononcée par chaque personne que vous rencontrez tout au long de la journée. Imaginez alors les efforts que vous devez déployer pour combler ces lacunes pour chaque conversation. Vous aurez une idée de ce qu’une personne souffrant de perte auditive doit fournir lors d’une conversation !

La charge cognitive peut être à l’origine de votre fatigue.

L’effort requis pour traiter et donner du sens aux paroles et bribes de conversation que vous entendez relève de ce que l’on appelle la « charge cognitive ». Cet effort est coûteux en charge cognitive puisque le cerveau, préoccupé par les lacunes à combler, n’a plus guère d’énergie pour traiter ce qu’il a entendu et l’enregistrer dans la mémoire de travail. L’auditeur est alors soumis, du fait de ces difficultés accrues, notamment en présence de bruit de fond, a un stress supplémentaire également accompagné d’anxiété. Stress et anxiété entraînent souvent une montée d’adrénaline et une tension musculaire qui peuvent, à leur tour, augmenter cette sensation d’épuisement ou de fatigue physique en fin de journée.

Des effets particulièrement ressentis par ceux qui présentent une perte auditive – avec des retombées importantes aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Lorsque les propos sont entendus et compris sans problème, il va sans dire que les efforts sont moins coûteux en charge cognitive et en énergie !

Vous pouvez réduire cette charge cognitive

Dans ce monde particulièrement animé et bruyant, la fatigue liée à l’effort d’écoute peut être une fâcheuse conséquence indirecte de la perte auditive. Néanmoins, cette dernière ne doit pas constituer un obstacle. Voici quelques conseils pour limiter l’impact de la perte auditive et la fatigue intellectuelle qui peut l’accompagner.

1. Faites une pause. Lorsque vous avez manifestement du mal à entendre, que ce soit en société ou au travail, faites une courte pause pour vous détendre et laissez votre esprit oublier ce que vous impose l’écoute. Prendre du recul, s’isoler le plus possible du bruit pour éviter toute surstimulation, voire se laisser aller à une petite sieste, permet de faire retomber la pression et de retrouver sa vivacité mentale. Mettez vos oreilles au repos et supprimez, autant possible, toute stimulation auditive.

2. Méditez. La méditation et la recherche de la paix intérieure peuvent réduire le stress induit par les efforts d’écoute qu’impose une perte auditive. De plus en plus populaire, la méditation est un outil précieux pour retrouver bien-être mental et physique. Elle peut être pratiquée partout, librement, et même 5 minutes s’avèrent bénéfiques.

3. Enregistrez et retranscrivez. Lorsque l’on entend mal, une réunion ou un cours magistral, qui demandent une écoute attentive, peuvent devenir très stressants par peur de passer à côté d’informations importantes. La technologie nous permet aujourd’hui d’enregistrer ces échanges ou de les transmettre, de nombreuses applications pour smartphones proposent ces options. Il est ainsi possible d’entendre directement les propos d’un locuteur dans ses aides auditives ou de les retranscrire grâce à la technologie de reconnaissance vocale,fonctions qui sont proposées par les aides auditives Livio AI et Livio.

4. Travaillez mieux et non davantage. Il faut reconnaître que, pour cela, les aides auditives sont la solution idéale. Consultez un audioprothésiste et profitez de son expertise pour trouver la solution auditive ou la technologie d’assistance qui correspond le mieux à vos besoins et à votre mode de vie. Si vous luttez tout au long de la journée et manquez d’énergie, c’est que vous avez travaillé davantage alors que vous auriez pu travailler mieux. Aides auditives et assistants d’écoute sont là pour améliorer grandement votre quotidien et réduire la fatigue qu’écoute et concentration provoquent chez les malentendants. La plupart des solutions auditives actuelles ont recours à un traitement numérique qui reconnaît et supprime le bruit environnant, pour rendre l’écoute moins laborieuse.

Vous faites déjà plus d’efforts que vos collègues et amis normo-entendants pour suivre et entendre du mieux que vous pouvez. Alors, accordez-vous un peu de répit ! Facilitez-vous la tâche en investissant dans une solution qui réduira vos efforts d’écoute et vous serez grandement récompensé(e). Qu’il s’agisse d’aides auditives, d’assistants d’écoute ou d’astuces pour faire une pause et vous détendre, les bienfaits peuvent considérablement améliorer votre qualité de vie. Cliquez ici pour savoir comment des aides auditives peuvent vous aider et consultez notre page Trouver un professionnel pour rencontrer un audioprothésiste qui sera à même de vous renseigner.

Par Starkey France

Archives