Le risque de perte auditive est plus élevé chez les fumeurs

Fumer peut nuire gravement à votre audition ainsi qu’à votre santé et bien-être. Outre le bruit et l’accumulation de cérumen, votre audition peut être affectée par l'état général de votre organisme et votre bien-être.

Des études ont établi une forte corrélation entre consommation de tabac et perte auditive. Si ce qui explique ce lien fait toujours l’objet d’analyses, il ressort d’études cliniques que les fumeurs risquent deux fois plus que les non-fumeurs de présenter une perte auditive.

Plusieurs théories tendent à expliquer ce lien :

  • Fumer peut endommager les cellules sanguines, augmentant le risque de développer une artériosclérose. L’épaississement et le durcissement consécutif des vaisseaux sanguins peuvent limiter l’afflux de sang riche en oxygène vers les organes du corps, notamment les oreilles.
  • On pense que la nicotine et le monoxyde de carbone réduisent les taux d’oxygène dans la cochlée, entraînant une lésion tissulaire pouvant conduire à la perte d’audition.
  • Nombre des produits chimiques nocifs présents dans la fumée de cigarette sont considérés ototoxiques, c’est-à-dire susceptibles de léser la structure de l’oreille. Les produits ototoxiques peuvent endommager les cellules cillées et entraîner une perte d’audition. Les messagers chimiques, ou neurotransmetteurs, le long du nerf auditif sont également sensibles aux substances chimiques dangereuses présentes dans la fumée de cigarette. Un usage chronique de la nicotine peut perturber la fonction des neurotransmetteurs et affecter la capacité du cerveau à interpréter le son.
  • Lorsque la cigarette est associée à d’autres facteurs de risque pour la perte auditive, notamment l’âge et l’exposition au bruit, les effets semblent être cumulatifs. En d’autres termes, plusieurs facteurs de risque augmentent le risque de perte auditive de manière plus importante que ne le ferait chaque facteur pris séparément.

En résumé, les produits chimiques dangereux présents dans la fumée de cigarette, dont la nicotine et le monoxyde de carbone, peuvent réduire la teneur en oxygène dans la cochlée, entraînant une lésion tissulaire pouvant causer une perte d’audition permanente irréversible. Les substances nocives peuvent également perturber les neurotransmetteurs qui envoient des informations du nerf auditif au cerveau, affectant la capacité du cerveau à interpréter les sons. Les facteurs de risque pour la perte auditive semblent être cumulatifs. Lorsque la cigarette est associée à d’autres facteurs de risque comme l’exposition au bruit, le risque de développer une perte auditive est plus grand que le risque que représente un seul facteur isolé.

La recherche a également constaté un lien entre personnes régulièrement exposées à la fumée de tabac ambiante et perte auditive, bien que la prévalence soit inférieure à celle des fumeurs.

De bonnes nouvelles pour les générations futures

Malgré les risques connus du tabagisme sur la santé, 20 % de la population adulte aux États-Unis fument. Bien que les statistiques demeurent stables pour les adultes, le nombre d’adolescents qui commencent à fumer diminue. Selon le Center for Disease Control (CDC), moins de 10 % des adolescents fument.

La baisse du nombre d’adolescents qui commencent à fumer est une bonne nouvelle. Il est particulièrement important d’éviter chez eux l’introduction de toxines environnementales nocives comme la nicotine. Il a en effet été montré que le développement des mécanismes du nerf auditif n’était complet qu’au terme de l’adolescence, rendant de fait les jeunes gens plus vulnérables que les adultes aux risques auditifs liés à la consommation de tabac. En évitant de prendre cette mauvaise habitude, les risques sanitaires et auditifs à long terme peuvent être écartés.

Et si vous fumez, il n’est jamais trop tard pour arrêter ! À en croire certains spécialistes, une « modification des habitudes de consommation de tabac » peut prévenir ou retarder les déclins de la sensibilité auditive liés à l’âge. » Un lien a été établi entre les effets néfastes du tabac sur l’audition, le nombre de cigarettes fumées et la durée du tabagisme. Plus le nombre de cigarettes fumées par jour augmente, plus le risque de perte auditive augmente également. En d’autres termes, plus longtemps et plus souvent vous fumez, plus vous risquez de développer une perte auditive, notamment dans les aigus. Réduire le nombre de cigarettes que vous fumez par jour pourrait grandement réduire votre risque de perte auditive. Et arrêter définitivement réduit encore plus les risques auditifs et sanitaires.

Si vous craignez que la consommation active de tabac ou le tabagisme passif ait endommagé votre audition, contactez-nous dès aujourd’hui pour en parler avec un audioprothésiste près de chez vous et passez notre test auditif en ligne, rapide, gratuit et facile en cliquant ici.

Par Starkey France

Archives